Version N°3 : 10/07/2013

Professionnels de santé, nous avons une obligation, celle de soigner une population mais aujourd’hui plus qu’hier, nous avons également une mission, celle de favoriser une santé durable.

 

 

 

Dans le prolongement de la démarche qualité du Centre Hospitalier de Jury, le développement durable est déjà inscrit dans la troisième version de la certification de la Haute Autorité de Santé.

 

 

 

Le Centre Hospitalier de Jury est totalement engagé dans la démarche de développement durable et dans la préservation de l’environnement. Il le vit quotidiennement et systématiquement dans ses décisions, ses études et ses nouveaux contrats. Cela se traduit par la mise en œuvre d’un enregistrement EMAS ( Système de Management et d’Audit Environnemental) qui conjugue l’excellence environnementale et la conformité réglementaire.

 

 

 

Bien qu’engagé vers une reconstruction complète de l’établissement, des actions en faveur des économies d’énergies et des ressources naturelles ( l’eau par exemple), et des actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre sont menées tout en intégrant la notion de pérennité des équipements et des installations. Concernant les achats, les éco-achats sont favorisés.

 

 

 

Conscient que le Développement Durable ne peut se mesurer que par des indicateurs, l’établissement en a institué sur les trois piliers :

Aspect environnemental (Bilan Carbone, consommations de ressources…)

Aspect économique (mesure des optimisations,… )

Aspect social (enquêtes de satisfaction des patients et de qualité de vie au travail, …)

 

 

 

La création et l’exploitation d’outils informatiques permettent le suivi régulier des indicateurs et l’évaluation des mesures mises en place pour assurer une amélioration continue des activités de l’établissement.

 

 

 

Conformément à l’obligation de transparence qu’impose l’EMAS, le tableau de bord de ces indicateurs sera publié régulièrement.

 

 

 

Le développement durable c’est l’affaire de tous mais c’est surtout votre affaire !

 

 

 

C’est la raison pour laquelle, je demande à chacune et à chacun de participer activement à la politique de développement durable de notre établissement.

 

 

 

 

 

 

 

Michel Léopold JOUVIN
Directeur

 

 

 


 

Version N°2 : 18 Avril 2012

Professionnels de santé, nous avons une obligation, celle de soigner une population mais aujourd’hui plus qu’hier, nous avons également une mission, celle de favoriser une santé durable.

 

Dans le prolongement de la démarche qualité du Centre Hospitalier de Jury, le développement durable est déjà inscrit dans la troisième version de la certification de la Haute Autorité de Santé.

 

Le Centre Hospitalier de Jury est totalement engagé dans la démarche de développement durable et dans la préservation de l’environnement. Il le vit quotidiennement et systématiquement dans ses décisions, ses études et ses nouveaux contrats. Cela se traduit par la mise en œuvre d’un enregistrement EMAS ( Système de Management et d’Audit Environnemental) qui conjugue l’excellence environnementale et la conformité réglementaire.

 

Bien qu’engagé vers une reconstruction complète de l’établissement, des actions en faveur des économies d’énergies et des ressources naturelles ( l’eau par exemple), et des actions de réduction des émissions de gaz à effet de serre sont menées tout en intégrant la notion de pérennité des équipements et des installations.

 

Conscient que le Développement Durable ne peut se mesurer que par des indicateurs, l’établissement en a institué  sur les trois piliers :

 

  • Aspect environnemental (Bilan Carbone, consommations de ressources...)
  • Aspect économique (mesure des optimisations,... )
  • Aspect social (enquêtes de satisfaction des patients et de qualité de vie au travail, ...)

 

 

 

La création et l’exploitation d’outils informatiques permettent le suivi régulier des indicateurs et l’évaluation des mesures mises en place pour assurer une amélioration continue des activités de l’établissement. Conformément à l’obligation de transparence qu’impose l’EMAS, le tableau de bord de ces indicateurs sera publié régulièrement.

 

Le développement durable c’est l’affaire de tous mais c’est surtout votre affaire !

 

C’est la raison pour laquelle, je demande à chacune et à chacun de participer activement à la politique de développement durable de notre établissement.

 

Michel Léopold JOUVIN
Directeur

 


Version N°1 : 31 octobre 2009

 Professionnels de santé, nous avons une obligation, celle de soigner une population mais aujourd’hui plus qu’hier, nous avons également une mission, celle de favoriser une santé durable.

Dans le prolongement de la démarche qualité, le développement durable dans le secteur hospitalier est déjà inscrit dans la troisième version de l’accréditation.

Le Centre Hospitalier de Jury est totalement engagé dans la démarche de développement durable et dans la préservation de l’environnement et le vit quotidiennement et systématiquement dans ses décisions, ses études et ses nouveaux contrats.

Bien qu’engagé vers une reconstruction complète de l’établissement, des actions en faveur des économies d’énergies et de réduction des émissions de gaz à effet de serre sont menées tout en intégrant la notion de pérennité des équipements et des installations.

La recherche de toutes sortes d’économies d’énergie est une des principales préoccupations de l’établissement. Elle est confiée au responsable des services techniques qui est parfaitement sensibilisé à la démarche et qui est en charge actuellement de l’établissement du bilan carbone qui déterminera l’empreinte écologique du Centre Hospitalier de Jury.

En règle générale, les actions se concrétisent par la création et l’exploitation d’outils informatiques permettant le suivi régulier des consommations des énergies et des fluides et l’évaluation des mesures mises en place pour l’optimisation des ressources.

La mise en conformité des réseaux, leur analyse et la prise de mesures correctives ont permis la réduction des effluents liquides.

Info qualité n°2 ( cliquez sur l'image pour consulter le document )  InfoQ2-1

Sur le terrain des actions sont déjà en place et apportent leur contribution aux économies. Il s’agit :

  • Du remplacement progressif des équipements consommant de grandes quantité d’eau tels que le lave vaisselle du service restauration et les groupes de froid à eau perdue,

  • De l’isolation des combles et l’optimisation du chauffage des bâtiments non concernés par la restructuration,

  • Du remplacement progressif des lampes à incandescence,



  • Du déploiement des horloges, cellules et des équipements automatiques de détection de présence,



  • De la fermeture puis la suppression des bâtiments vétustes et énergivores.

Dans le domaine des déchets, des économies sont obtenues par :

  • L’instauration progressive, après enquête et analyse de l’existant, d’un tri sélectif adapté à l’établissement,

  • La mise en place d’une filière de valorisation des déchets,

  • La création d’une déchetterie sur le site de l’établissement.

L’atmosphère est préservée par le fait de la diminution des émissions de CO2 due à :

  • La suppression des véhicules polluants et leur remplacement ou non, par d’autres moins polluants,

  • La mise en place progressive des dispositifs de visioconférence entre les services distants du siège,

  • La réorganisation de la chaîne logistique dès la politique d’achat : regroupement de commandes, achats responsables en considérant les produits de la production à son élimination.


La stratégie globale de préservation et d’optimisation des richesses écologiques, économiques et humaines se décline par :

  • La prise en compte du volet HQE et de la protection de l’environnement dans tous les nouveaux contrats tels que le nettoyage et surtout dans les missions du programmiste chargé de l’étude de la reconstruction, La sensibilisation du personnel par des campagnes de communication et d’informations par le biais du portail Intranet de l’établissement et de la brochure « Info qualité »


Michel Léopold JOUVIN
Directeur Général
31/08/2009

 


Revue de presse

Jury, le centre hospitalier écolo

Le CH poursuit sa démarche pour réduire son impact environnemental en s’engageant dans la campagne Two For Ten, laquelle a pour objectif pragmatique de réduire de 2% par an pendant 10 ans les émissions de gaz à effet de serre des établissements de santé.
Comment ?
En appliquant 10 éco-gestes au quotidien, qui permettent de réduire les déchets, consommer moins d’eau et d’énergie, acheter plus responsable.

Pour Michel-Léopold Jouvin, directeur du CH spécialisé de Jury, "c’est un choix politique et stratégique de l’établissement. Le Centre Hospitalier de Jury est un gros consommateur d’énergie et émetteur de CO2, de part ses installations et sa construction".

La semaine du 01/07/2010

Jury lutte contre le changement climatique

En 2007, le centre hospitalier de Jury s’engageait dans une politique de développement durable en réalisant son bilan carbone. Trois ans après, l’établissement poursuit sa démarche pour réduire son impact environnemental en participant à la campagne « Two for ten » qui a pour objectif de réduire de 2 % par an, pendant dix ans, les émissions de gaz à effet de serre des établissements de santé. Comment ? En appliquant dix éco-gestes au quotidien qui permettent de réduire des déchets, consommer moins d’eau et d’énergie, acheter plus responsable.
Hier, en mairie de Woippy, accueilli par François Grosdidier, président de « Valeur écologie », le directeur général du centre hospitalier de Jury, Michel-Léopold Jouvin, a donc signé la campagne « Two for ten. »
Républicain Lorrain du 29 juin 2010

Joomla Template - by Joomlage.com